Costar trois pièces contre bluejean de marque

14/11/2014 11:32

Costar trois pièces contre bluejean de marque

 

 

Bien sûr, faut-il le rappeler, je ne suis qu’un individu isolé assailli d’une masse d’informations et qui, plus que des professionnels, risque l’erreur. Cependant j’éprouve un gros malaise face aux deux média qui ont mes préférences, et il me paraît important d’en parler.

J’ai le sentiment que nous, le public, sommes les témoins étonnés d’un combat feutré entre deux monstres au détriment de ce qui est leur mission : l’information : celui auquel  livre « le Monde » à « Médiapart ».

Rappelons que Médiapart est né du divorce tumultueux d’Edwy Plénel avec le Monde. Ce surdoué se sentait à l’étroit, je crois, dans le corset que lui imposait le quotidien dont il était le rédacteur en chef depuis pas mal d’années. Il a retrouvé sa liberté d’action et de paroles en cofondant « Médiapart ». Bien lui en a pris.

Mais j’ai l’impression que « le Monde » n’a toujours pas digéré cette séparation. Depuis ce divorce, dans le secteur de la politique intérieure où Médiapart s’est distingué en dénonçant spectaculairement des malversations, le Monde a perdu les pédales. Il s’est mis à vouloir lui-aussi, et encore mieux, révéler des scandales, vrais ou imaginaires. Ainsi, selon moi, le fonctionnement du Président de la République est soudain devenu sa cible d’autant plus préférée que ça caressait le public dans le sens du poil. Après avoir traité la caricature de la caricature qu’était Sarkozy, il fallait taper fort (et sans risque). C’est ce que fait, je pense, le Monde depuis plus de deux ans. Ses articles ne retiennent que ce qui peut paraître négatif chez Hollande.

Quant à son premier de classe bien propre sur lui mais déguisé en faux-cul, il ne connait plus d’autres caricatures qu’une comète en fin de course, et enfin accessible.

Ce duel à fleuret moucheté serait plaisant si l’information n’en était la victime.

Car comment donner la preuve que le Monde est lui aussi indépendant, c'est-à-dire impertinent, que Médiapart, qu’il n’est pas au service du Pouvoir, fut-il de Gauche.

Comment faire savoir sans se déjuger que Hollande remonte ( très très faiblement, heureusement) dans les sondages, que sur le plan économique « c'est mieux que nos voisins Allemands, mais ce n'est pas brillant. Selon les statistiques publiées vendredi 14 novembre par l'Insee, le PIB français a cru de 0,3 % au troisième trimestre, après avoir stagné au premier trimestre et reculé de 0,1 % au second – un chiffre révisé à la baisse. Une bonne nouvelle, au regard des 0,1 % que prévoyaient les conjoncturistes. Surtout, notre économie s'est un peu plus redressée que celle de l'Allemagne (+0,1 %). ». Ajouter à cela le rebond des créations d’entreprisesdur dur de reconnaître que la seconde partie du mandat de Hollande risque se passer bien mieux que la première !

Tout ça, pour prouver au public, au risque de perdre sa réputation de « journal de référence », qu’on est aussi capable et indépendant que Médiapart.

Allez, le Monde, ne vous abaissez pas à tant de mesquinerie, vous valez mieux que ça. N’oubliez pas que vous êtes « le Monde » et qu’il y a de la place pour (au moins) deux.