Des média pyromanes ?

16/07/2016 12:07

 

Les média pyromanes

Je ne peux ici que parler en mon nom propre car, comme la plupart de mes concitoyens, je ne suis informé que très partiellement et c’est la faute à personne, simplement à mes propres limites, logiquement. Or les informations que j’ai lues ou vues à la télé à propos du carnage de Nice, m’on horrifié

Elles m’ont fait me poser la question de savoir si les média sont faits pour gonfler le pathos de la population, pour en rajouter aux sentiments contradictoires qui remuent chaque personne lors d’un événement violent, pour exciter le voyeurisme malsain qui nous guette tous, pour nous réjouir subtilement du malheur des uns, de l’inefficacité des autres. Et certains écrits des professionnels de Médiapart m’ont fait douter de leur professionnalisme.

Mais avant de poursuivre ce questionnement, je crois devoir citer l’article d’Edwy Plenel « Le journalisme face à l’effroi » qui m’interdit de généraliser. Cet article rappelle les règles fondamentales d’une information qui n’est pas propagande, mensonge, populisme attrape-gogos ou fric. Un journalisme tel qu’on peut en rêver.

Or cette rigueur, je ne l’ai pas trouvée dans l’article de la rédaction : « Des élus veulent pointer les responsabilités du pouvoir. »

Le contenu de l’article est conforme à son titre et en cela il ne ment pas. Il rapporte assez fidèlement, semble-t-il, les opinions et la colère de membres de LR, mais ainsi, il se fait selon moi, mais je peux me tromper, plus que simple rapporteur. Il profite de l’opinion des autres qui semble leur convenir pour subtilement exprimer la leur. Médiapart me paraît se faire l’organe officiel de LR.

Ainsi, lorsqu’on lit le réquisitoire de Fenech qui, au pouvoir, bien sûr ferait mieux, pour lequel  il faut «  agir fort, autrement ! » comme le dit tout bon dictateur,  ou les paroles de Juppé : « Si tous les moyens avaient été pris, le drame n’aurait pas eu lieu ! » ou mieux encore, de Gaino, le summum de la bêtise : « Il suffit de mettre à l’entrée de la promenade des anglais un militaire avec un lance roquette, et puis il arrêtera un camion de 15 tonnes ! »

Si cet article a pour but de démontrer la profondeur de la stupidité et mauvaise foi des dirigeants de LR, il cache bien son jeu. A moins qu’il ne dise aussi l’ambivalence des rédacteurs de MDP.

J’ai éprouvé le même malaise face à des images vues sur la 2 : Des caméras poursuivant ( ?) des gens de droite et, je crois, d’extrême droite (rien de gauche) entrant à la cathédrale de Nice où l’évêque de Nice et l’archevêque de Monaco célébraient un service religieux en mémoire des victimes du massacre. J’ai trouvé ces images indécentes car risquant de transformer une démarche intime, personnelle, de personnages publics en information politique. Quel est le but de ces prises de vue ?

Je trouve très difficile la profession de journaliste qui doit assumer tant de responsabilités. Mais la personne qui choisit de l’exercer en a normalement conscience, elle a reçu une formation ad hoc, elle est soumise à un code de déontologie, elle est payée pour passer son temps à faire des recherches, à réfléchir, à tenter de comprendre, puis à faire part de ses conclusions. Elle se sait obligatoirement subjective et doit en informer le client. Cela suppose compétence et honnêteté.

C’est beaucoup demander au journaliste face à l’effroi, ne pas paniquer, ne pas en rajouter, pas régler des comptes.