Génocide arménien

16/04/2015 10:17

Je viens de découvrir les deux premiers épisodes, sur six,  de «  L’Héritage du silence, webdocumentaire de Anna Benjamin et Guillaume ClereComment établir une filiation quand après le génocide de 1915, les noms ont été changés, les tombes sont inexistantes ? Parfois pourtant, une famille se souvient d'un enfant recueilli... »

Ce film, magnifique, pudique, raconte la découverte par des jeunes gens de leur origine.

Ils se croyaient turcs, kurdes, de religion musulmane, ils se découvrent arméniens, de religion chrétienne. Un choc !

Je ne peux qu’inviter les personnes qui en ont la possibilité à voir ce document. Il est sur « Médiapart ». Il me paraît essentiel de savoir, une fois de plus, ce que nous autres humains sommes capables de faire, au nom de prétendus intérêts supérieurs, ici, religieux apparemment.

On peut comprendre que le peuple turc ait des difficultés à ne pas reconnaître l’horrible génocide perpétré par leurs ancêtres, il y a cent ans. Mais pour retrouver un honneur qu’il pourrait croire perdu, l’Etat turc ne peut que, courageusement reconnaître cette tentative de faire disparaître tout un peuple, dénoncer l’abjection de cette page de son histoire. Ne pas le reconnaître, contre toute évidence, ne pourrait qu’être signe d’approbation, un nouveau génocide, par omission celui-là.

Certes nous héritons tous de nos ancêtres des « biens » matériels, et immatériels, une culture, mais des « mauvais » aussi. Acceptons les, comme le reste, mais ne craignons pas de les nommer comme tels, et que cette reconnaissance nous permette de ne pas  reproduire les erreurs du passé.