HIROSHIMA - NAGASAKI

09/08/2015 17:44

 NAGASAKI 1945 8 9 11.02

 

Roosevelt l’avait permis. Truman l’a décidé.

Comment justifier l’injustifiable. C’est vrai que le bombardement d’Hiroshima le « 1945 6 8 8.15 » a trouvé des tas « d’experts » pour justifier après coup son exécution.

Certains sont même parvenus à défendre le bombardement de Nagasaki, 1945 9 8 11.02, alors que l’on sait qu’il ne s’agissait que de la coquetterie suprême de quelques politiques et de scientifiques.

Si raison, totalement déraisonnable, il y a, elle ne peut s’expliquer que par la vengeance. L’orgueil de tout un peuple a été touché au plus haut point lors de l’attaque surprise de Pearl Arbour.

Rendez-vous compte, un peuple de vermisseaux a osé attaquer le grandiose,  le vertueux peuple des USA !

Impunité impossible, ce serait admettre sa faiblesse.

Seule punition envisageable :

1.     L’écrabouillement spectaculaire de cette engeance, surtout civile, surtout faite d’enfants, de femmes et d’hommes non armés.

2.     L’humiliation consécutive de la reddition de ce peuple aux mœurs étranges.

Aucun Président des USA n’est venu au Japon depuis 70 ans présenter les regrets de son peuple.

 

Il ne s’agit pas ici de contester l’immense reconnaissance que nous devons aux Américains d’avoir si largement contribué à la victoire des alliés contre l’Axe mais de dénoncer l’immoralité de l’anéantissement d’Hiroshima et de Nagasaki.