Hommage à Arnaud Beltrame

30/03/2018 12:45

 

Cinq cadavres

Le corps d’Hervé Sosna

Le corps de l’employé du magasin, Christian Medves

Le corps de Jean Mazières

Le corps du Lieutenant Colonel Arnaud Beltrame

Le corps du « soldat de l’Etat islamique, Radouane Lakdim

Cinq corps appartenant tous à l’espèce humaine, frères de sang.

Et pourtant ?

L’un, endoctriné jusqu’à la débilité, se veut le courageux soldat d’une cause perdue.

Trois personnes pacifiques, et faciles victimes.

Une personne, dont le métier est de protéger la Vie des autres, y compris celle d’un assassin.

 

Ce petit échantillon d’humanité illustre l’ambivalence de l’espèce humaine : amour et haine.

Et la nécessité d’un choix pour chacun : soit sécréter et cultiver la haine de l’Autre différent,

Soit combattre ce penchant, et travailler à « s’aimer les uns les autres ».

Y compris en y donnant sa vie.

Merci Arnaud Beltrame de nous en ouvrir la voie.

 

N.B. Le choix de la haine, celui de la bêtise et de la facilité, peut se déguiser en religion, avec ses fidèles,  comme peuvent l’être les inconditionnels du vegan.