Informer, c'est-à-dire ?

27/10/2014 13:41

 

 

Informer ? Les dictionnaires en donne diverses définitions : « c’est donner une forme… »,  « donner une forme à l’esprit… ». « C’est donner un contenu concret à une entité abstraite… », « c’est donner une structure signifiante… », « faire savoir quelque chose à quelqu’un… ». « C’est instruire une enquête criminelle contre quelqu’un… », etc…

Or, en faisant ma revue de presse quotidienne, je tombe sur l’Obs (le Nouvel Obs étant devenu l’ancien) et une information internationale de toute première importance : la présentation d’une vidéo annonçant :

Infirmière sexy et médecin torse nu : la publicité d'une    clinique fait polémique

Il s’agit de l’affiche qu’a choisie la Direction de la « Clinique du Parc » sise près de St Etienne (42) et qui ferait scandale. Les personnes interviewées, plutôt jeunes, se gardent bien de dire que si elles avaient à se faire hospitaliser, elles se précipiteraient dans cet établissement qui semble réaliser les phantasmes universels de l’infirmière aguicheuse et du médecin beau gosse. Non, entre se faire plaisir en livrant ses fantasmes et faire plaisir à la gentille personne qui va vous faire passer à la télé, pas d’hésitation, on va dans le sens de l’information souhaitée et on se scandalise, donnant au monde entier l’image d’une France vertueuse !

N’empêche que « ça » c’est de l’information.

Mais il y a bien pire. Toujours dans l’Obs (mais ailleurs c’est probablement pareil) :

Il s’agit cette fois d’une information politique de niveau national, l’interpellation courageuse de Fleur Pellerin par une dame, Maïté Biraben, lors d’une émission-spectacle sur Canal +, ce 26 octobre. La dame demande à la Ministre de la Culture quel était le livre de Patrick Modiano qu’elle préférait. Et la ministre sécha, expliquant :

«J'avoue sans aucun problème que je n'ai pas du tout le temps de lire depuis deux ans. Je lis beaucoup de notes, beaucoup de textes de loi, les nouvelles, les dépêches AFP mais je lis très peu"

Ça, c’est un scoop ! La honte ! Le piège a fonctionné. Qui oserait dire après cet aveu que les ministres du Gouvernement actuel sont compétents ?  Rendez-vous compte : une ministre de la Kultur qui n’a pas lu de vrais textes, c'est-à-dire autres que professionnels, depuis deux ans. Même pas un livre de notre tout récent Nobel de littérature à nous, un français, avec lequel, au cours d’un repas elle dit « avoir rigolé ».

Or cette grave information vient en tête des plus tweetées par les lecteurs et en troisième position en ce qui concerne les plus commentées, la plupart du temps dans le sens d’une condamnation.

Aussi, dans ce cas, et j’ai l’impression que ça n’est pas exceptionnel, informer se définit plus comme étant « instruire une enquête criminelle contre quelqu’un ».

Alors moi aussi je me suis informé sur la dame Biraben qui avait concocté le piège. Je suis allé voir sur internet et j’ai constaté que cette dame donnait beaucoup plus à lire aux patients des médecins et dentistes qu’elle ne devait lire elle-même. Elle figurait souvent, sa photo collée à d’autres, sur la couverture des très populaires et pas encore nobelisées revues que sont les Voici, Ici Paris, Téléstar, Gala…autant de feuilles sur lesquelles devrait se jeter Fleur Pellerin, puisqu’elle est Ministre de la Culture.

Aussi je m’interroge au sujet de la qualité des média qui nous distillent la plupart des informations qui structurent notre esprit.

Quand, par exemple, l’Obs titre « Cool ou bobos ?…Caste ta gueule à la récré ! » et commente : « Comment être le plus populaire ? »… « Le problème a toujours hanté les collégiens…Question de survie chez les 11/15 ans. », je me demande si Matthieu Croissandeau, le rédacteur en chef de l’OBS, ne parle pas de lui, de son équipe, de sa revue, et de la réalité à laquelle sont confrontés tous les média : survivre, faire sa place au soleil, à tout prix, y compris celui de la démagogie, c'est-à-dire d’une information racoleuse et biaisée ?