Jean-Luc Mélenchon, acteur tragi-comique malgré lui;

29/11/2016 03:00

 

 

Parmi les vidéos politiques d’anthologie, l’une d’elles y aura sans doute une place de choix.

Alors que jusqu’à présent Jean-Luc Mélenchon et Daniel Cohn-Bendit avaient l’habitude de se tutoyer comme il arrive souvent entre professionnels amenés à se rencontrer fréquemment, le 27 novembre, lors d’une émission sur France 2, Jean-Luc Mélenchon a exigé que son interlocuteur le vouvoie. «Je vous prie de me vouvoyer. Je ne suis pas votre ami !»

Si les raisons de cette soudaine prise de distance tiennent du fait que le président du Front de Gauche venait d’être investi par le Parti Communiste comme son représentant pour briguer la présidence de la République, ce revirement est non seulement pitoyable mais surtout inquiétant.

Cette surprenante réaction signifie-t-elle que cette investiture du PC, symboliquement et électoralement capitale, témoignant de la confiance que des milliers de personnes d’un parti important autre que le sien accordent à Jean-Luc Mélenchon, lui fait brusquement prendre conscience qu’il est devenu un personnage important et respectable ?

Ce qui signifierait aussi qu’avant ce ralliement, à ses yeux, il n’était pas grand’chose.

Jean-Luc Mélenchon, par cette incompréhensible exigence, a d'un seul coup de "grosse tête, perdu de sa crédibilité et laissé entrevoirun éventuel personnage inqiuétant, imbu de sa personne. 

Un Président de la République Française ???