Journal intime ce 2 janvier 2057

17/02/2017 11:49

 

Hier, ayant consulté mon dossier, celui qui, comme pour tout Français dort désormais en chacun de nous, j’écrivais « Tout va très bien ! ». En fait, j’omettais de préciser que mon taux d’alcoolémie ne m’aurait pas autorisé à piloter moi-même une voiture ancienne. A peine assis sur mon siège de conducteur, mon ivrognerie, identifiée dans mon propre service, aurait déclenché l’intervention immédiate de la police routière et m’aurait valu les pires humiliations. Mais par chance je ne pilote que rarement ma voiture de collection avec essence et changement de vitesses, une antiquité merveilleuse mais qui exige des connaissances de polytechnicien et une santé inoxydable. Elle ne démarre peut-être plus à la manivelle, mais c’est tout comme.

J’avoue que monter dans mon auto…matique électrique est infiniment plus reposant. Je programme mon parcours au bureau, ma bonne bête d’auto m’identifiant de suite lorsque j’arrive m’ouvre sa portière. J’ai à peine le temps de rêvasser ou de m’assoupir que je suis chez moi. Le trafic est si fluide, régulé automatiquement au QG Trafic, que je repense aux   documentaires datant d’avant Marine et filmant d’invraisemblables embouteillages. J’ai alors l’impression que mes grands-parents vivaient au Moyen-âge. Oui, le Front National a apporté à la France ordre, sécurité, hygiène, et morale. La vraie France ancestrale, fille ainée de l’Eglise, et fidèle à son Dieu. Enfin nous avons pu échapper, en cette année mémorable 2017  à la clique socialo-communiste corrompue.

Mais revenons au présent : Je nage des heures entières dans les chiffres et y prend un plaisir fou. Je lis à livre ouvert la vie de Chambéry. Le premier nombre d’où vont découler tous les autres est celui des naissances. 433 naissances à Chambéry en 2056. 0.7 % de plus que l’année précédente. C’est ce sur quoi je me suis polarisé aujourd’hui. Et j’ai fait des découvertes : il existe encore à Chambéry des couples non mariés qui semblent négliger les nombreux avantages qu’offre les mariages, civils mais surtout religieux. Manque d’information ? Confort financier qui les fait négliger les diverses allocations ? Position idéologique ? Je vérifierai demain si ces couples ne figurent pas dans les listes d’opposants systématiques à toute vie sociale organisée par la municipalité et qui perturbent souvent et sans raison les rassemblements festifs et spontanés.

Le second nombre que j’aimerais approfondir est celui des mariages mixtes, ceux qui se font entre individus de races différentes. Il semble que la campagne d’information menée dès la maternelle mais intensifiée au lycée sur la dangerosité d’un tel accouplement ait porté ses fruits. En 2016, avant les présidences successives du Front National, rien qu’à Chambéry, le nombre des familles de parents mixtes étaient environ de 5.000 sur un total de 15.000.à  présent ne reste que 350 familles mixtes sur les 20.000 actuelles. Le taux des crimes et délits est d’ailleurs tombé  d’environ 6.000 à 750 !

Mes employé(e)s sont bien gentils mais ils/elles manquent singulièrement d’imagination. C’est vrai qu’il m’a fallu dix bonnes années d’expérience pour détecter les anomalies, lever des lièvres. C’est ce côté détective de ma profession que j’adore. Ainsi hier, une alarme s’était déclenchée chez une fillette de 14 ans. Elle indiquait « rhume ». Je me méfie des rhumes, surtout à cet âge. Je vais voir les localisations de l’individu et la trouve régulièrement, au sortir du collège, pas très loin de chez elle  avec deux autres personnes, dont l’une, une fille, s’en va rapidement. L’autre est de sexe masculin que j’identifie comme étant le fils d’un couple de pharmaciens très connus.  Ils cheminent de concert vers le domicile de la fille, y disparaissent et le jeune homme n’en sort, seul, qu’une bonne grosse heure plus tard. Je creuse le côté santé du dossier de la fille, les indices enregistrés pourraient bien expliquer tout autre chose qu’un rhume.  Je vérifierai demain….

….à suivre