La lettre au Président de la république

10/06/2014 16:58

La nouvelle et possible distribution de la France de 22 à 12 Régions, va avoir pour effet, par leur cohérence et leur cohésion, de contribuer à dynamiser chacun des ces ensembles, et de sortir le Pays de son apathie.

Mais force est de constater que les Institutions actuelles, si elles ont eu leur utilité, ne parviennent plus à faire fonctionner la démocratie.

La démocratie, c’est le pouvoir au peuple, et ce pouvoir s’obtient par le vote des électeurs. Chacun, par sa voix, exprime une orientation. Or le peuple reste en partie silencieux !

TAUX D’ABSTENTION :

Régionales      2010 : 48.79 %

Présidentielles  2012 : 19.6 %

Législatives      2012 : 46.7 %

Européennes    2014 : 56 %

Le remodelage des Régions est l’occasion idéale de changer les Institutions pour donner davantage à chacun le désir de participer à la vie du Pays. Or le spectacle que donne à voir la Chambre des Députés n’en favorise pas l’envie. Seuls les ténors, au contenu convenu, s’expriment, privant de parole les députés de base. Ceux-ci semblent n’exister que pour fournir la claque et exécuter par leur vote les consignes du parti. Les attentes de leurs électeurs semblent bien loin de leur préoccupation. Ce théâtre de boulevard est en fait tragédie. La France en est paralysée.

Alors ?

Les élections régionales qui fournissent tous les 6 ans les Conseillers qui vont gérer leur région, assistés en cela par le Conseil économique, social et environnemental (CESER). Ces personnes sont au plus près de la vie des citoyens de leur région, il semble tout à fait indiqué que tous les deux ans, un tiers des leurs constitue l’Assemblée Nationale et soit conseillé pour aborder avec compétence les questions concernant le Pays tout entier par un CEREN, qui remplacerait le Sénat.

Ce CEREN (Conseil Economique, Social et Environnemental. National) comprendrait quatre collèges :

          1er  collège : Les représentants des Maires de France

          2ème collège : les représentants des Associations 1901 et des acteurs culturels.

         3ème collège : les représentants des syndicats, des partis, des cultes.

         4ème collège : des personnalités nommées par le Président de la République.

Quant aux média, en couvrant de manière partisane ou informative l’ensemble de la vie du Pays, ils se représentent suffisamment à tous niveaux pour ne pas faire partie du schéma.

Les Institutions se rapprochant ainsi des citoyens, les citoyens se rapprocheront peut-être plus facilement des Institutions.