Le code du travail de GR-PACT

07/04/2016 12:24

 

Le billet que j’ai posté hier sur ce site a provoqué un commentaire que j’ai trouvé pertinent et que voici :

° 06/04/2016 16:48

 PAR BOBADOR

Excusez- moi par avance, mais de la façon dont vous parlez du code du travail m'apparaît démontrer que vous ne l'avez sans doute jamais ouvert et n'en connaissez pas le contenu......

Quant à faire de Hollande un honnête homme, j'ai puni mes enfants pour beaucoup moins de mensonges qu'il ne prononce.....avec un premier décollage au Bourget.............

Et voici ma réponse :

06/04/2016 20:07

 PAR JEAN-MARIE CHARRON

Vous avez raison, je n'ai jamais ouvert le code du travail, et c'est la raison pour laquelle je m'en reporte aux "spécialistes de tout bord », et notamment à travers les média. Mais je ne lis pas tout. Il y a des domaines ou je me sens incompétent et je fais une confiance relative à ceux qui sont reconnus comme étant des spécialistes et j'essaie de comprendre ce qu'ils disent.

Ainsi j'ai mis mon espoir dans le travail collectif du GR-PACT ayant lu leur premier chapitre et surtout ayant su que ces personnes s'étaient enfermées une semaine à "Goutelas", Or "Goutelas est un lieu hautement symbolique. C'est un château du Forez qui était en ruine et qui a été rebâti par une foule de bénévoles passionnés d'Humanisme dont des tailleurs de pierre qui ont peut-être enfreint le code du travail en cassant le marché. L'implantation du château représente un H et appartient, je crois, à la communauté des commune d'Astrée berceau de l'Humanisme français. Je pense que les membres du G-PACT n'ont pas choisi ce lieu au hasard, mais de par sa fonction symbolique. C'est à ces gens que pour l'instant je fais toute confiance, mais je lirai sans doute le code qu'ils concocteront.. 

Et j’ajoute aujourd’hui :

Quiconque a fréquenté le château de Goutelas ou en a suivi l’histoire (on la trouve sur Internet et elle est passionnante) sait que ce haut-lieu de l’Humanisme n’est pas un lieu de séminaire comme les autres. Si le groupe GR-PACT avait choisi de se réunir au « Fouquet’s », toute autre aurait été ma réaction. Le fait qu’il ait choisi le château de Goutelas (et s’est sans doute réuni dans la grande salle du « juge ») est pour moi un signe très fort qui me laisse plein d’espoir quant au résultat attendu : un code du travail lisible, juste, qui permet à un pays comme la France de foncer dans le travail sur des bases nouvelles, saines et pacifiées.

Mon espoir est d’autant plus solide  que 5 personnes sur 18 membres enseignent  à Lyon 2. Or je crois pouvoir affirmer pour y avoir enseigné que cette Université s’est inscrite dans la tradition lyonnaise des combats sociaux initiés avant même le XIX ème siècle. Et j’ai la certitude que l’ensemble de ce groupe qui s’est coopté partage le même objectif.

Ainsi j’ai grand espoir que le code du travail que GR-PACT présentera en septembre assainira pour un longtemps cet espace social capital qu’est le monde du travail.

Le projet de Madame El Khomri n’aura pas été inutile. Il aura réveillé la torpeur de beaucoup de jeunes gens qui comprennent l’importance et le sérieux, mais aussi la difficulté, de l’action politique. Il permettra d’accueillir, comme je l’espère, ce code du travail tout neuf que j’aurai sans doute plaisir à lire, celui-là !