Les commentaires au texte d'hier

01/09/2015 11:54

TOUS LES COMMENTAIRES

31/08/2015, 18:28 | PAR ANNIE LASORNE

Et vous pensez que les proxénètes de l'oligarchie politique vont abandonner leur "gagneuse" Marianne de bon coeur ? Rigolant Suivant les recherches d'Etienne Chouard depuis plusieurs années, je ne puis qu'abonder dans votre sens, totalement convaincue, mais l'esprit de "larbin" étant tellement ancrée dans le bon peuple, je crains fort de ne jamais en voir l'avénement de mon vivant ! J'en suis même sûre... Cela s'appelle la "démocratie participative". C'est une belle idée, mais tant que les partis politiques, la course à l'échalote aux strapontins, aux subventions publiques, cette Veme république pourrissante, actuels existeront, je ne vois pas comment implanter ne serait-ce que l'idée ? Malheureusement...

https://www.le-message.org

C’est une proposition concrète qui doit rassembler derrière elle les millions de citoyens dont l’impuissance politique est programmée dans la constitution.

Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir
“Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.”

En lisant les 6 chapitres de ce site, vous comprendrez pourquoi si vous voulez changer quoi que ce soit dans le fonctionnement actuel de notre société, vous devez faire de ce message votre seule revendication : de son application découlera tout le reste. Afin de comprendre concrètement la force de ce message prenez maintenant quelques minutes pour lire les six chapitres du site, ils sont très courts.

31/08/2015, 18:33 | PAR ANNIE LASORNE EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE ANNIE LASORNE LE 31/08/2015 À 18:28

https://www.dailymotion.com/video/xmruf4_le-syndrome-du-larbin_news

Le syndrome du larbin permet de mieux saisir les mécanismes de la soumission à la raison du plus fort en manipulation. La peur du changement, principale résistance au bonheur...

31/08/2015, 19:06 | PAR JEAN-MARIE CHARRON EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE ANNIE LASORNE LE 31/08/2015 À 18:33

Merci Annie pour l'expression de votre position. Que de résistance au bonheur , à la responsabilité, à la liberté. et quelle rancoeur entretenue. Et pourtant, jamais je crois nous n'avons connu autant de facilité à échanger, à partger.mais qui sait ...Amitié

31/08/2015, 19:10 | PAR ΛΟΓΟΝΕΧΌΝΤΩΣ

*****

Tout remettre à plat et oser penser par soi-même !

NOUVEAU 01/09/2015, 11:44 | PAR JEAN-MARIE CHARRON EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DEΛΟΓΟΝΕΧΌΝΤΩΣ LE 31/08/2015 À 19:10

« remettre tout à plat »…

Lorsque j’étais en activité, j’étais totalement pris par mon travail qui nécessitait investissement personnel, échanges en groupes et qui remplissait ma vie. Je m’intéressais au domaine politique lorsqu’il me concernait professionnellement, et un peu de loin, histoire de savoir les enjeux d’une élection, pour qui j’allais ou pas voter. Je me passionnais pour ce que j’avais la chance de faire mais du coup, j’avais le nez collé au guidon.

Et je pense que l’immense majorité de mes concitoyens se trouve dans la situation où j’étais, totalement absorbé par leur quotidien et ses nécessités. Aujourd’hui, pour  pas mal de parents, c’est « Sur quel instit, quel prof, mon enfant va tomber ? Va-t-il avoir la chance de rencontrer quelqu’un qui va encourager sa soif de savoir ou fermer à jamais son accès à la connaissance ? L’en dégoûter pour la vie ?

Les millions de citoyens, centrés sur eux-mêmes, sont comme les grains d’un gros tas de sable, entassés mais sans cohésion aucune. Ils forment une masse, pas un tout agissant sinon par inertie, et ceci malgré les extraordinaires moyens de communication qui surgissent mais nous séparent plus qu’ils nous rassemblent. C’est ainsi, et la faute à personne. Les conditions pour se poser et « mettre tout à plat » ne sont pas réunies. Ce lumineux mai 68 était exceptionnel. Alors que faire ?

Ce n’est qu’à présent retraité, et grâce à Internet, que je découvre l’importance du « politique », que j’ai accès à des opinions essentielles, celles des Chouard, Rousseau,  Annie Lasorne, Lor Onechontos…

Faut-il un cataclysme pour provoquer une prise de conscience collective ? Les milliers de morts qui échouent sur nos rives nous émeuvent à peine, alors ?

Nous héritons des millénaires d’esclavage, de passivité, de soumission. La Révolution française nous a fait croire que ça allait changer, en fait les « dominants » ont su s’adapter à la nouvelle donne et contrôler la foule ? Et donc ça continue… Bon courage !