L'homme, un raté de l'univers

13/01/2018 11:58

 A voir l’ex plus grande puissance économique placer à la tête du pays un psychopathe pur jus,

à regarder son ex-rivale persister dans une dictature délétère,

à assister aux efforts de l’Allemagne à éviter un retour de flamme,

à considérer, interrogatif, le réveil de grands peuples que sont la Chine et l’Inde,

à s’étonner des dépenses somptuaires d’une manne conjoncturelle, le pétrole, consacrées par des nababs à jeter de la poudre aux yeux,

à contempler le gouvernement d’un état, Israël, tenir en esclavage un peuple qu’il a privé de ses terres,

à assister impuissant aux ravages de la misère d’une grosse partie de l’humanité,

 à appartenir à un pays qui essaie d’entretenir l’illusion d’être la Patrie des Droits de l’Homme,

à s’imprégner de la beauté de la planète Terre avant que cette merveilleuse petite boule ne disparaisse du fait des humains,

 me paraît stupéfiant.

Comment a-t-il été possible qu’un des avatars de l’évolution sur terre, l’homme,  soit parvenu à autant de nocivité ?

Comment quelques millions de personnes en principe cultivées, réunies sous l’étiquette de citoyens français, ont placé à la tête de leur pays un être qui bafoue ce que l’ont tenait pour principes élémentaires : le respect de la vie d’autrui et le devoir de solidarité.

Le très policé Macron est de fait un criminel : Des personnes dont le grand défaut est de désirer vivre décemment, sont, par ses décisions d’agent commercial, rejeté à la mer et peu importe qu’ils s’y noient.

Au lieu d’inciter les citoyens riches à accueillir les étrangers dont les ancêtres ont fait leur fortune, Macron entretient l’image d’une invasion de parasites.

Au lieu de faire comprendre aux personnes modestes que ces gens, parce que sans le sou, ou de croyance autre, ne sont pas plus malhonnêtes qu’elles, et ne peuvent que leur apporter les richesses culturelles accumulées depuis des millénaires, qu’ils sont les enfants directs des grands ancêtres de l’humanité, il les traite en cancrelats.

Pressentant le comportement de cet individu, je n’ai pas voté pour lui, Macron, lui préférant un programme humaniste. Bien sûr, j’aurais pu me tromper et l’homme aurait pu être intègre. Il a choisi une autre voie. Celle qui flatte les tentations xénophobes de la population. Faute impardonnable.

Et de son fait, des êtres humains meurent.