MAVOIX

20/11/2016 11:09

 

 

« Le Journal Du Dimanche » a fait paraître un texte auquel je souscris volontiers et que je me permets de citer ci-dessous.

Il me parait effectivement important car dénonce ce rejet de François Hollande qui s’est manifesté dès le début, notamment de la part des gens de Gauche, qui auraient préféré l’élection d’un Batman ou celle d’un jeune premier. Ce rejet a bien sûr réjoui la Droite qui semble toujours tentée par une « bonne » dictature, voir le score de Sarkozy dans les sondages. Cette fin de journée nous en donnera une idée plus précise.

Mais ce texte laisse planer mes doutes. Une chronique du Monde de ce samedi « Une fracture américaine » signé de Michel Guerrin, explique le succès de Trump. Cet homme s’est contenté de hurler avec les loups (au sens de « louper », dans l’industrie, une pièce à rejeter). Il a dénoncé un système élitiste qui privilégie artistes et intellectuels, gens honni par le « petit peuple » et ça a marché.

La France n’est pas l’Amérique, mais elle semble bien tentée par le populisme, et donc, à l’instar (sans jeu de mot) des USA, elle pourrait voter pour ceux qui se sentent exclus et traités de bouseux, comme les considère une Marine Le Pen.

Pour ma part, je suis favorable à un changement radical de système.

Etant donné que ce système est fondamentalement antidémocratique, les élus ne représentant absolument pas le peuple, je recommande instamment l’initiative du mouvement « MAVOIX » qui enfin ferait de la France UNE DEMOCRATIE.

Suit à présent le texte du JDD promis:

Dès le départ, François Hollande a fait face à un incroyable procès en illégitimité. Ce dénigrement permanent met à mal toutes les institutions de la République et la fonction présidentielle. Il perdure encore aujourd’hui malgré la stature d’homme d’État que François Hollande a parfaitement incarnée, tant dans les crises internationales que lors des épouvantables tragédies que notre pays a traversées.

C’est comme si, en quatre ans, on n’avait jamais entendu parler ni retenu tout ce qui a été accompli, systématiquement effacé par ce Hollande-bashing : les créations de postes dans l’Éducation nationale, l’alignement du traitement des instituteurs sur celui des professeurs, l’augmentation du nombre de policiers et de magistrats, les emplois d’avenir, la garantie jeunes, le soutien à l’apprentissage, le compte personnel de formation, le compte pénibilité, la complémentaire santé pour tous, la généralisation du tiers payant, la prime d’activité, la retraite à 60 ans pour les carrières longues, la refondation de l’école, les droits rechargeables à l’assurance-chômage, le mariage pour tous, la sanctuarisation du budget de la culture, le renforcement de l’égalité professionnelle hommes-femmes, l’extension de la parité dans les conseils départementaux, le remboursement complet de l’IVG et de la contraception, une meilleure protection des femmes contre le harcèlement sexuel, la mise en œuvre concrète de la transition énergétique, le non-cumul des mandats, etc., etc.

«Nous dénonçons cet acharnement indigne qui entraîne le débat politique dans une dérive dangereuse pour la démocratie.»

Ajoutons un déficit public passé de 5,1% en 2011 à 3,5% en 2015, plus de compétitivité, et plus de marges pour les entreprises pour favoriser les embauches, plus de pouvoir d’achat pour les ménages, moins d’impôts et enfin la diminution amorcée du chômage.

Tout cela est ignoré, tout cela est déformé, gommé, remplacé par un procès quotidien, instruit à charge par des injures et des mensonges ignobles. Nous, artistes, sportifs et créateurs, penseurs, chercheurs, entrepreneurs et citoyens indépendants, dénonçons cet acharnement indigne qui entraîne le débat politique dans une dérive dangereuse pour la démocratie.

François Hollande a droit au respect comme tout citoyen, et comme président de notre ­République."

PREMIERS SIGNATAIRES : Agnès B., Catherine Deneuve, Benjamin Biolay, Juliette Binoche, Denis Podalydès, Irène Jacob, Sylvie Testud,  Laure Adler, Patrick Chesnais, Gérard Darmon, François Marthouret, Dominique Besnehard, Jean-Michel Ribes, Mazarine Pingeot, Claudine Nougaret et Raymond Depardon, Andrée Zana Murat et Bernard Murat, Michel Rotman, Patrick Pelloux, Laurent Davenas, Gilles Achache, Gabriel Gautier, Marie d’Ouince, Bruno Masure, Dany Dan - Melopheelo - Zoxea, Layla Metssitane, Touria Benzari, Emilie Chesnais Laurent Hébert, Bertrand Van Effenterre, Anna Medvecsky, Gaëlle Bayssière, Fethi Benslama, Pierre Douglas, Rachid Benzine, David Kodsi, Florence Muracciole, Stephane Distinguin,  Jean Minondo, Yohann Diniz, Jean-Philippe Derosier, Sakina M’sa, Éric Dussart, Évelyne Schapira, Philippe Lemoine, Nicole Baldet, Anne Baveray, Rachel Khan, Michel Cantal-Dupart, Anne-Carole Denès, Yves Denès, Gerard Cicurel, Gisela Blanc, Mathieu Sapin, Françoise Huguier, Édouard Brézin, Julie Saavedra,  Alex Menu, Pierre-Emmanuel Guigo, Jean-Philippe Derosier, Leïla Grison, Alexandre Leroy, C215, Dominique Miller, Christian Zerbib, Christiane Hessel…

Rédaction - leJDD.fr

samedi 19 novembre 2016