Message de la Reine Christine à Médiapart

28/06/2015 13:18

 

Je considère aujourd'hui la France comme une malade à qui l'on coupe bras et jambes pour la guérir d'un mal qu'un peu de patience et de douceur auraient entièrement guéri. Mais je crains fort que ce mal ne s'aigrisse, qu'il ne devienne enfin incurable... Rien n'est plus louable que le désir de convertir les hérétiques et les infidèles, mais la manière dont on s'y prend est fort nouvelle.