Najat Vallaud-Belkacem

08/09/2014 15:52

Le « Libé » de ce jour rappelle que si ce qu’on a appelé « les guerres de religions » avec leurs massacres par milliers, leurs atrocités, tortures, bûchers…paraissent appartenir, en France, à l’Histoire, en fait leur férocité a pris une autre tournure, plus subtile et sournoise. Des institutions, notamment éducatives, instillent avec habileté à des jeunes la haine des autres, de ceux qui ne paraissent pas leur ressembler, autre apparence physique, autre choix amoureux, autre foi religieuse, autre nationalité, autre philosophie…

Ainsi une enquête de Sylvain Mouillard rappelle l’endoctrinement pratiqué par le lycée Gerson, dans le XVIème arrondissement de Paris : « je veux faire entrer la Foi dans ta tête ! », avec une sélection rigoureuse (exigence du certificat de baptême), appartenance de la direction à des organismes d’extrême droite (Opus Dei) etc.

Dans le même temps, des gens qui se réclament du Christ qui a pourtant prêché l’amour du prochain, (pas celui du lointain ?) qui se disent mettre en pratiquer le message évangélique, s’adonnent sans vergogne au lynchage médiatique de notre Ministre de l’Education Nationale.

Certes on peut les comprendre : cette jeune femme représente tout ce qu’ils n’ont pas : l’intelligence de l’esprit et du cœur, la beauté simple et rayonnante, la compétence, la tolérance, un idéal républicain, et la réussite. Impardonnable ! Alors, envieux, ils se vengent comme ils peuvent, crachant leur mépris faute de ne pouvoir plus, provisoirement, utiliser les méthodes barbares de leurs ancêtres, l’égorgement, la décapitation, la torture,  pourtant remises au goût du jour par d’autres intolérants qui, en miroir, leur renvoient leur image.

 

Les guerres de religions et leurs atrocités sévissent dans de nombreux pays du monde, mettant en péril surtout les plus démunis, et menaçant la planète. Mais si elles hibernent en France,  assurant un service minimum, elles ne demandent qu’à s’épanouir de nouveau : « Dieu reconnaîtra les siens ! »