Ne pas se tromper d'adveraire

29/05/2016 10:23

 

 

Que la France connaisse des difficultés de gestion est une évidence. Mais en profiter pour vouloir la mettre à genoux est-il le bon moyen de l’aider ? Personnellement, je ne le pense pas. Il est des combats infiniment plus importants et urgents à mener, et ce, au niveau de la planète.

Ainsi, conformément aux dispositions de la COP21, l’arrêt dans les plus brefs délais de toute exploitation des énergies fossiles, charbon et pétrole, pour éviter que la hausse de 2° de la température de la planète ne soit dépassée.

Ainsi la suppression de l’utilisation des pesticides tueurs de vie, dont celle des abeilles.

Egalement les escroqueries favorisées par les paradis fiscaux qui lèsent les Etats et faussent les marchés.

Les spécialistes allongeraient certainement cette liste des vrais combats à mener.

Je ne suis sans doute pas le seul à penser que détourner le mécontentement légitime d’une grande partie de la population pour défendre des intérêts partisans aux motivations douteuses n’est pas honnête.

Nous sommes citoyens d’un pays heureusement régi par le droit. Chaque citoyen doit accepter que ne soient pas toujours satisfaits ses souhaits, sachant qu’il aura le pouvoir de changer ses gouvernants aux  élections suivantes. Une nation est un lourd bâtiment doté d’une inertie tout autre que celle d’un pédalo que dirige la fantaisie d’un seul. N’est-ce pas sagesse que d’y réfléchir ?