Parole de juif

03/10/2014 16:30

 

 

Je viens de relire l’entretien de Zeev Sternhell, le grand historien israélien, spécialiste du fascisme en France, entretien  réalisé  par Gilles Anquetil  et publiée le 19/07/2014.

 

Après avoir évoqué son  enfance,  traqué par les nazis qui ont assassiné ses parents et sa sœur, il dit tout le bien qu’il pense de cette France qu’il aime   non seulement parce qu’elle l’a sauvé de la mort, mais parce qu’il estime que la France a joué un rôle capital  dans l’histoire de l’Humanité en instaurant « les droits de l’Homme », mais  en inaugurant le « Siècle des lumières ».

«  Quand je suis arrivé en Avignon, en 1946,  j'ai découvert la laïcité, c'est-à-dire un monde où il n'y avait pas de religion obligatoire. On ne savait pas qui était catholique, protestant ou juif. Mon école primaire était une école laïque. Et cela a été pour moi une des grandes découvertes de ma vie. La laïcité à la française, ça m'a paru et me paraît toujours une sorte de miracle, une invention géniale. »

 

C’est aussi parce qu’il aime la France qu’il a voulu comprendre aussi sa face sombre, celle d’une Droite anti-Lumières, haineuse et repliée sur elle-même, c elle de Barrès, de Vichy, celle du FN et ses alliés.

 

Ensuite lorsque Zeev Sternhell est interrogé sur ce qu’il pense d’Israël il déclare :

 

« La droite israélienne est porteuse d'un désastre sans nom qui est en train de s'abattre sur nous, mais elle n'est pas bête. Elle sait aujourd'hui exactement ce qu'elle veut. Elle veut conquérir la Cisjordanie, elle veut l'annexer sans le dire tout en l'annexant. Elle veut que les Palestiniens acceptent de leur propre chef leur infériorité face à la puissance israélienne.

La droite israélienne procède aujourd'hui de deux manières. À l'intérieur d'Israël, elle prépare une série de lois, notamment celle qui définit Israël comme un Etat juif. C'est-à-dire qu'on dit aux Palestiniens, aux Arabes israéliens, citoyens israéliens qui ont la même carte d'identité que moi, qui sont 20% de la population, qu'Israël est un État juif, c'est-à-dire qu'il n'est pas le leur. Ils vivent à l'intérieur de l'État juif, mais ils doivent accepter le fait que cet État est à nous, et pas à eux. C'est ce qui se fait à l'ouest de la ligne verte…à moi qui ai été l'un des fondateurs du mouvement «la Paix Maintenant», les rêves sionistes de ma jeunesse me semblent aujourd'hui abîmés ! Même si je reste attaché à l'idée qu'on peut changer le monde par la raison. C'est l'idée mère des Lumières françaises.

 

Or, Israël allait, durant 51 jours, pilonner la bande de Gaza, massacrant sciemment les populations civiles, bombardant volontairement les hôpitaux, poursuivant les ambulances. Et les Etats civilisés ont laissé faire !