PAS DE PANIQUE

25/05/2014 23:45

     PAS DE PANIQUE !

     Aujourd’hui, les électeurs européens ont élu leurs représentants au parlement européen. Pour moi, il n’était pas question de m’abstenir. La possibilité de n’avoir qu’un tout petit mot à dire me parait d’autant plus  fondamental que j’ai connu, adolescent, l’occupation allemande où donner son opinion équivalait à une condamnation à mort. Et  plus tard, au cours d’un voyage en Espagne sous Franco, j’ai été rappelé par des amis à la prudence car, au cours d’une conversation privée, je ne chantais pas spécialement les louanges du dictateur Franco. Je risquais d’être expulsé.

Avoir vécu de telles censures permet de savourer ce qu’on appelle la liberté d’expression. Et tant mieux si beaucoup des personnes qui n’ont pas connu ces situations extrêmes sont très capables d’en apprécier la valeur.

En résumé, voter est à mon avis acte essentiel si la personne a la chance de vivre en démocratie. Cela ne suffit pas, bien sûr. Faut-il encore être informé autrement que par une subtile propagande qui suppose des moyens financiers, donc l’appui de la Finance. Mais là est un autre problème.

Et pourtant, aujourd’hui, j’ai voté en sachant pertinemment que je serais du côté des grands perdants. Les informations qui ont précédé ce vote ne laissaient pas de place au doute.

Première estimation confirmée, le grand taux d’abstention : 57 % !

Et première interrogation : pourquoi cette question de la construction de l’Europe intéresse si peu les citoyens, alors que pour moi elle est capitale ?

Deuxième constatation : Les résultats obtenus qui ne manqueront pas d’envahir les écrans seront à relativiser puisque chacun ne sera que le pourcentage de 43 % des électeurs.  Avec par exemple 50% d’abstention, si 50 % d’électeurs votent pour Zoro, ça ne fera jamais que 25 % des inscrits favorables à ce candidat. A ne pas oublier.

Sachant par ailleurs qu’une grande majorité des français regrettent que François Hollande ne se soit pas transformé après son élection en clone de Schwarzenegger, le score des socialistes sera minable.

Et sachant que le FN, réalisant que les autres pays membres de l’Europe sont des étrangers et que tous ces gens ne sont donc, par principe, que des ennemis, exploitera la xénophobie propre à chaque humain et fera un score  important que ne lui aurait pas apporté des élections nationales. C’était donc pour eux, l’occasion idéale de vaincre à peu de frais.

Les sondeurs ont aussi fait remarquer que parmi ces gens qui ont voté FN beaucoup l’on fait pour manifester leur mécontentement en profitant du fait que ce ne sont pas des élections nationales qui auraient un impact plus direct sur eux. Mais, prétendent ces pythies, ils ne partagent pas du tout les idées fascisantes du FN. M’enfin !

Tout ça pour dire que c’est très grave pour un démocrate de voir le FN obtenir un tel score. Et qu’il faudra en tenir compte, même si l’on sait que la xénophobie a, à mon avis, toujours touché la population française (et sans doute toutes les autres) dans cette proportion.

Donc, pour tout démocrate, le combat continue…Mais faut pas paniquer !