Remue-méninges pour une VIéme REPUBLIQUE (BIS)

22/10/2014 11:19

Nombreux, me semble-t-il, sont les abonnés de MDP, mais pas seulement, qui souhaitent un profond changement de nos institutions, changement qui passerait par la création d’une sixième République.

Partant de ce constat, j’avais jeté rapidement  sur ce  blog les quelques exemples de changement qui me venaient immédiatement à l’esprit. N’ayant aucune formation juridique et encore moins constitutionnelle, je me suis référé à des billets lus, qui me sont parus importants : le trop plein des élus surreprésentant les français, contrairement à ce qui se passe ailleurs.  J’ai retenu une des causes des inégalités françaises, selon Thomas Piketti, ou les rapports de l’Observatoire des prisons (Bernard Bolze), de même que les observations proposées dans la pétition contre la corruption.

J’ai rajouté des remarques plus personnelles, résultant de ma vie professionnelle passée :  l’importance de la petite enfance et son mépris du fait qu’avec souvent la complicité des syndicats s’occuper des tout petits c’est déchoir, alors que travailler avec des plus grands est plus valorisant et réservé (souvent) aux enseignants qui ont de l’ancienneté, et donc de l’expérience.

D’autres remarques m’ont été inspirées par mon rôle de parent : Le permis de conduire. Je ne comprends pas que l’Education Nationale qui délivre des diplômes c'est-à-dire la confirmation d’un savoir, atout d’insertion, ne permette pas à des jeunes d’acquérir le permis de conduire une auto, qui est beaucoup plus qu’un luxe, un laissé passer, une condition souvent de trouver du travail, ou de s’y rendre. L’attrait de ce diplôme pourrait retenir l’attention de jeunes qui ne termine pas leur scolarité, et, en plus leur apprendre non seulement à conduire mais à se conduire, à respecter les autres à travers le code de la route, à être citoyen responsable.

Puis, ayant fait partie de ces générations qui ont « fait leur service militaire », le grand bénéfice que j’en ai tiré a été de rencontrer des jeunes de mon âge très différents de moi, de mon milieu, de mes codes de vie, que jamais, de moi-même je n’aurais rencontrés, et dont je n’aurais rien su de leur richesse ou de leur pauvreté. Cette expérience rugueuse a été pour moi fondatrice. J’y ai passé un an, et cette année n’a pas été perdue. Je regrette que les jeunes n’aient plus cette chance de rencontrer les autres, et de devoir se ratatiner dans leurs petits cercles fermés.

Quant à la question de la Santé, même si nous bénéficions en France contrairement à la majorité des populations de la planète d’un régime exceptionnel dont les dénigreurs aigris du Pays profitent en feignant ne pas s’en souvenir, certains dysfonctionnement subsistent, telle la clientèle privée dans un hôpital qui vous évite d’attendre des mois un rendez-vous, ou le surplus à payer si vous devez vous faire opérer, par exemple de la cataracte. Ou cet exemple tout récent de la proposition d’une vaccination réalisée en pharmacie, mesure que j’approuve, sachant que dans des pays comme celui où j’habite infirmiers ou médecins ne se déplacent quasiment pas.

 

Ainsi, simplement en me référent trois minutes à ma petite expérience de simple citoyen, j’ai eu de quoi remplir une page. Et soudain, j’avais imaginé que si toutes ces personnes de MDP, passionnées de politique, et d’autres, complétaient la liste de leur point de vue, autre, enrichi de bien d’autres expériences, c’est un véritable livre blanc que nous pourrions constituer, de quoi réparer et éviter  tous ces petits ou gros dysfonctionnements qui nous empoisonnent la vie. Tout le monde, notamment à MDP, a quelque chose à proposer qui ferait que ça marcherait mieux. Je suis donc surpris de ne trouver à l’heure qu’il est qu’une seule suggestion.

Mais peut-être qu’il existe déjà une liste de ce type et que l’éventuelle mienne fait doublon. Si oui, ce serait sympa de me le signaler, que j’ajoute ma page à celle-là…