TOTO (2)

28/07/2018 13:45
TOTO (2)
 La mère de Toto, pédiatre et prof à la Fac de médecine de sa ville, était bien placée pour savoir que tout enfant sain à la naissance possédera un QI qui dépendra de la quantité et qualité de confiance qu’on lui accordera. Ainsi un enfant mal aimé dans un milieu friqué aura moins de chance de véritable réussite qu’un enfant de milieu modeste, voire pauvre, qui sera très aimé. Aussi c’est sans retenue aucune qu’elle gava son chéri de la certitude qu’il surpassait en tout domaine le moindre rival. 
 
La grand’mère maternelle, tout aussi adoratrice de son petit-fils et adorée par lui, prenait le relai de la mère pour consolider le piédestal. Ainsi dopé, le petit chéri trouva dans le domaine scolaire et dans l’univers musical l’occasion de combler de satisfaction ses mères.
 
Pourtant avait surgi un problème de taille, imprévu, qui aurait pu compromettre le destin du petit génie : l’allergie à toute autorité masculine.
 
Le père avait vite comprit qu’il était préférable de laisser aux femmes, épouse et belle-mère, le dressage de leur animal savant, qu’il y gagnerait en tranquillité, et bien lui en prit. Ses satisfactions, il les trouvait ailleurs.
 
Les femmes durent résoudre seules et rapidement la question.  
 
L’école républicaine ? Horreur ! Avec sa laïcité synonyme d’athéisme, et partant, d’immoralité, le petit chéri aurait vite fait d’échapper à leur saine  autorité.
Les écoles « privées », ça manque d’envergure et donc d’ambition. Une telle éducation favoriserait l’aspect émollient de la nature de l’enfant. Il faut en faire un guerrier. « Enfant de troupe ? Pourquoi pas, mais là, il serait perdu pour les femmes. Alors ?
 
La solution jaillit d’elle-même et s’imposa : le collège des jésuites !
 
L’ordre des jésuites, tout comme celui des templiers, est une institution pluri-centenaire créée et administrée par des militaires, certes religieux, mais d’autant plus pugnaces. On s’y adonne aux joutes verbales, les seules qui emportent des victoires définitives.
Va pour les jésuites !
 
Toto va y briller.