Trois très belles informations

28/04/2016 11:13

 

 

Trop habitué à voir se déverser quotidiennement sur ondes et papiers des tombereaux d’ordures, allais-je bouder le plaisir d’accueillir ces jours-ci trois nouvelles exceptionnelles : la déclaration d’amour d’Obama pour l’Europe, l’exploit fait par la France de remporter un marché très disputé ouvert par l’Australie, la baisse du chômage lors du mois de mars.

Je serais de très mauvaise foi si je me laissais tenter à suivre la mode d’un masochisme systématique qui trouve grand plaisir à tout dénigrer. Il suffirait de développer en expert avisé la masse des arrière-pensées que nourrit dans le plus grand secret, de lui-même y compris, le Président des Etats-Unis, et dénoncer ainsi une sordide manœuvre. Toute cette apparente reconnaissance du bien-fondé de l’Europe n’est que vile pommade pour mieux nous posséder.

Quant au marché remporté des douze  sous-marins, pas de quoi pavoiser ! Ce sont douze salopards, douze tueurs, dont la France va superviser la fabrication, se hissant à la troisième place mondiale des fabricants d’armes !  Bel exploit ! Car comment les pénitents de France pourraient-ils admettre qu’ils ne sont pas les seuls à être mauvais, que le « si vis pacem, para bellum » est pour l’instant, et sans doute pour longtemps,  la règle sacrée qui permet de survivre.

Quand à la baisse du chômage, elle est insignifiante, et sans doute éphémère. Elle résulte très probablement d’un trucage statistique propre à nous enfumer, vulgaire propagande !

J’imagine aisément ce que tous ces sécréteurs chroniques de bile doivent pouvoir dégoiser. D’autant que ces trois bonnes nouvelles pourraient profiter à Hollande et hausser ses sondages de trois centièmes de points !

Pour moi, quand je lis dans le Monde, des extraits du discours d’Obama, la description de l’immense habileté qu’ont développée, le Gouvernement aidant, les industriels de DCNS, je me réjouis.

Pour remporter le marché australien la lutte était féroce, les concurrents, favoris au départ, redoutables. Or la France l’a emporté. Moi, je dis, avec les spécialistes de Cherbourg, de Lorient et de Nantes, et sans doute de tant d’autres, je dis « Chapeau ! »

Qui prétend que la France est une éternelle perdante ?