Voulons-nous une victoire de la Gauche ?

08/02/2017 13:37

 

La guerre des Gauches ?

 

Un article publié sur Médiapart par Lénaïg Bredoux le 5 février et ayant pour titre :

 Entre Hamon et Mélenchon, la bataille de l’hégémonie à gauche

est introduit par ce chapeau :

Benoît Hamon a été officiellement investi dimanche, à Paris, comme candidat du Parti socialiste à la présidentielle, quelques heures avant le double meeting de Jean-Luc Mélenchon, présent physiquement à Lyon et en hologramme à Aubervilliers.

Or cet article a suscité jusqu’à 12 h 30 du 8/02/2017 le nombre impressionnant de 780 commentaires, signe selon moi du grand intérêt porté par les abonnés de MDP pour la question abordée.

Pour ma part, j’ai trouvé que Lénaïg Bredoux relatait les deux événements avec une grande objectivité, décrivant tant les contenus des discours et l’enthousiasme des participants à l’investiture de Benoît Hamon que le succès du double meeting de Jean-Luc Mélenchon.

Par contre, j’ai noté que l’immense majorité des commentaires (je me suis arrêté de les lire à mi- parcours) vantait les seuls mérites de JLM, bannissant BH et ses éventuels défenseurs, à tel point que j’ai été heureux de trouver un commentaire qui a, apparemment en vain, tenté d’amener les aficionados de JLM à plus de retenue. Voici le commentaire en question :

 

Il ne faudrait pas tomber dans la caricature...

Les prises de positions tranchées, certains jugements lapidaires, c'est justement ce qui est reproché à JLM. Une personnalité clivante avec un ego très développé... Et pourtant, il a élaboré un programme cohérent, porteur d'espoir...

Quant à Hamon, aussi inféodé soit-il à l'appareil PS, aussi combinard et opportuniste fut-il, il présente lui aussi des propositions qui convainquent les électeurs...

Alors que faire ? Continuer à s'invectiver par medias ou porte-paroles interposés ?

A ce moment là, il faut clairement annoncer qu'aucun rassemblement sur les programmes n'est possible et rideau ! Aucun des 3 n'a, seul,  la moindre chance d'être élu.

Nous aurons donc, pour nous représenter, 3 candidats de témoignage...

Vous oubliez qu'il existe quelque chose de plus important : l'intérêt général et ces millions de citoyens qui espèrent à nouveau !

Alors qu'il soit absolument nécessaire de s'entourer de garanties sérieuses OK, mais  ne négligez pas tous ceux qui croient encore en un avenir meilleur. Et s'il y a une toute petite chance d'avancer, il faut la saisir... »

J’ai alors cessé ma lecture. Ce commentaire rappelait l’essentiel : des millions de citoyens appellent de leurs vœux un changement radical des politiques menées jusque là. C’est pour tous, une nécessité absolue. Or la Droite, même si elle est actuellement en triste état, reste résolue à élire son champion, quel qu’il soit. Quant au FN, tous les moyens seront bons, y compris les pires, pour amplifier son avance actuelle. Or des programmes solides, étayés, cohérents, urgents, sont proposés aux citoyens démocrates. Mais pour que le changement l’emporte il ne faudra que le choix se ramène à un seul, sinon, le FN, ou la Droite, l’emportera.

Est-ce que c’est ce que nous voulons ?